• 27 septembre 2011 - Par bernarddarmon

    Vendredi dernier, la quasi-totalité des Etats Membres de l’ONU ovationnaient  le  tissu de mensonges du discours de Mahmoud Abbas  et sa demande de création d’un nouvel Etat arabe en Palestine vidé des cinq cent mille juifs qui y vivent.

    Le leader palestinien a martelé une nouvelle fois les inventions qui depuis 63 ans sont servies à l’Humanité pour asseoir la propagande dont l’unique but est la disparition de l’Etat d’Israël, l’Etat Juif. Les slogans mensongers sur la victimisation des Palestiniens  colonisés, spoliés et victimes d’apartheid  ont remplacé les armées en marche pour jeter les juifs à la Mer.

    Jusqu’à quand devrons-nous supporter que les contrevérités soient érigées en dogmes.

    Abbas  nous a resservi la « Naqba », la catastrophe qui a consisté en l’exode des arabes de Palestine qui quittaient leurs villages et leurs maisons pour laisser la place aux armées arabes qui devaient liquider le jeune Etat Juif.  

    Quelle catastrophe qu’Israël finalement résistât et ne fût pas détruit !

    Par contre, la véritable catastrophe qui poussa des centaines de milliers de juifs à fuir les nations arabes en laissant leurs biens derrière eux fut finalement  une bénédiction, puisque ce presque million de juifs vint peupler le nouvel Etat Juif.

    Abbas ose parler de nettoyage ethnique à Jérusalem alors que depuis 1967, la proportion  d’arabes qui vivent dans cette ville est passée de 24% à 36%. Monsieur Abbas ment comme tous ceux qui refusent aux Juifs le droit de disposer de leur destin.

    Quelles preuves faut-il  encore pour comprendre la stratégie destructive du leadership palestinien.

    Si l’objectif n’est pas de détruire Israël, comment expliquer que cet homme qui prétend diriger un mouvement de libération nationale, préfère laisser ses frères pourrir dans des camps plutôt que de les voir s’émanciper ? Comment expliquer l’interdiction faite dans tous les pays arabes de pouvoir naturaliser des Palestiniens ?

    Si l’objectif n’est pas de détruire Israël, comment expliquer que le statut de réfugié se transmette de génération en génération, faisant des enfants Palestiniens des réfugiés de naissance sans aucun espoir d’émancipation, avec la haine et la violence comme seul avenir ?

    Si l’objectif n’est pas de détruire Israël, comment expliquer que cet homme exige pour s’asseoir à une table de négociation l’arrêt de la construction de logements juifs à Jérusalem alors que la construction de logements arabes continuerait ?

    Comment le monde chrétien pourrait accepter  qu’on interdise aux juifs le Droit de vivre sur cette Terre qui  vit naître Jésus crucifié avec l’acrostiche « INRI » Jésus le Nazaréen, Roi des Juifs ?

    Si l’objectif n’est pas de détruire Israël, comment expliquer que cet homme refuse aux Juifs le Droit d’habiter et de vivre dans la Ville d’Hébron qui abrite les tombeaux d’Abraham, Isaac et Jacob, Sarah et Leah ? Ou à Naplouse ville où est enterré Joseph, ou  encore à Bethlehem, ville où est enterrée Rachel ?

    Si l’objectif n’est pas de détruire Israël, pourquoi  veut-il empêcher les fouilles archéologiques qui révèlent chaque jour le lien primordial entre cette Terre et les Juifs ?

    Pourquoi Mahmoud Abbas a-t-il besoin de nier l’autre pour pouvoir exister ?

    Un seul dirigeant Juif s’est-il un jour levé pour réfuter aux arabes le Droit d’habiter à Jérusalem, Hébron ou Bethlehem ?

    Un seul juif s’est-il un jour levé pour empêcher les arabes de prier dans leurs lieux de cultes ?

    Contrairement aux leaders palestiniens qui n’imaginent leur Etat que sur les ruines de l’Etat Juif, le Judaïsme depuis 3500 ans ne s’est  jamais construit, n’a jamais resplendi en détruisant ses voisins.

    On raconte qu’un Maître Talmudiste se promenait dans son village suivi par ses disciples. Des enfants d’une dizaine d’années  se chamaillaient  en sortant de leur école. Le Maître s’arrêta pour regarder cette scène sans dire un mot. Un enfant  assez grand pour son âge s’appuyait sur les épaules de son camarade plus petit en sautant et ânonnait à  tue-tête : « je suis le plus grand !  Je suis le plus grand ! ». Quelques instants après, le garçon plutôt petit de taille et qui avait été écrasé par le plus grand sauta à pieds joints  devant son camarade en disant à son tour qu’il était le plus grand.

    Le Maître qui avait regardé la scène en silence ouvrit la bouche en se caressant la barbe, et il déclara sous forme de prédiction à propos du deuxième garçon qu’il allait devenir un grand Sage. Les disciples ahuris et ébahis par une sentence aussi mystérieuse interrogèrent le Maître sur la logique de cette affirmation.

    Et le Maître expliqua : Le premier a rabaissé son camarade pour se grandir, alors que le plus petit s’est grandit juste en sautant. Il sera un Sage car il s’est élevé sans abaisser son camarade.

    La sagesse, c’est Être grand sans abaisser l’autre, c’est se construire sans détruire.

    En cette veille du nouvel an juif de cette année 5762, je formule le vœu que les ennemis d’Israël puissent envisager leur construction sans notre destruction. Si ce vœu s’accomplit, la Paix sera à portée de mains.

    Bernard Darmon

  • 11 commentaires à “L’ONU ovationne le mensonge”

    • Jean V on 28 septembre, 2011

      nouvel an juif de cette année 5772

      excellent article et pour compléter:

      Le discours de Mahmoud Abbas à l’Onu
      Et les gros mensonges Palestiniens

      Mensonge 1
      Abbas parle de « l’Ascension du prophète Mohamed et le lieu de naissance de Jesus Christ en terre sainte mais oubli de préciser les prophètes Juifs comme Isaiah, Jerémie, le roi David ou le roi Salomon.

      Une pure distorsion de l’histoire.

      le narratif palestinien s’applique avec zèle à nier tout lien historique
      entre les Juifs et la Terre d’Israël, à nier l’holocauste, à nier l’existence du Temple de Jérusalem, et à inventer un peuple palestinien qui serait né il y a neuf mille ans et qui aurait fondé Jérusalem il y a six mille ans.

      Mensonge 2
      Selon Abbas « les Arabes sont sous occupation depuis 63 ans »
      En fait, la question principale des palestiniens n’est pas le règlement des implantations Israéliennes établies suite à la guerre des 6 jours de 1967, mais la légitimité même d’Israël depuis le jour de sa fondation en 1948.
      Ce qui revient à dire que l’état Juif n’a pas le droit d’exister

      Mensonge 3
      “Nous avons accepté des négociations en 2010 avec un cœur ouvert et une Oreille attentive et des intentions sincères “

      Mais ces négociations ont échoué au bout de quelques semaines
      Les Palestiniens ont lancé sur Israël en 2010 plus de 150 roquettes et 215 mortiers
      Depuis janvier 2011, plus de 328 roquettes ont été tirées par les terroristes de Gaza

      Mensonge 4
      « Les implantations constituent le cœur de la politique d’occupation militaire et coloniale de la terre des Palestiniens, l’agression brutale et la discrimination raciale contre notre peuple ».
      Mais l’autorité palestinienne a délibérément incité sa population au terrorisme avant l’abominable massacre de la famille Vogel un Shabbat.

      “L’occupation court contre la montre pour redessiner les frontières de notre terre”.
      En fait, ces frontières de 1967 n’ont jamais existé, n’existent pas et n’ont aucun fondement dans l’Histoire, tant sur le plan juridique comme sur les faits. il s’agit d’un pure fantasme du monde Arabe et des Palestiniens. La seule ligne qui n’ait jamais existé est celle de l’armistice de 1949.Celle basée sur les lignes de cessez le feu des armées israélienne et arabe signée dans l’attente d’un accord d’une paix permanente.

      Mensonge 5
      « Les forces d’occupation continuent à entreprendre des fouilles qui menacent nos lieux saints »
      En clair, Abbas veut dire dit que les Juifs n’ont aucun droit historique avec Jérusalem.
       Jérusalem est mentionnée plus de 700 fois dans la bible
       Jérusalem n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran
       Jérusalem fut fondée par le Roi David au 11è s avant Jc.
       Jamais Mahomet n’a jamais visité Jérusalem
       Les juifs du monde entier prient en se tournant vers Jérusalem
       Les musulmans pour prier tournent le dos à Jérusalem

      Mensonge 6
      “Le but des Palestiniens est la réalisation de leurs droits nationaux inaliénables de leur état indépendant la Palestine, avec Jérusalem Est comme capitale et qu’Israël occupe depuis la guerre de Juin 1967″.
      Lors du plan de partage en 1947, Jérusalem n’a jamais été prévu à un état arabe mais plutôt une ville au statut international.
      Abbas utilise l’occupation illégale de Jérusalem par la Jordanie la base légale de sa revendication sur la ville. Par contre, l’annexion d’Israël est pour lui illégale.
      Au mois de juin 1967, la Jordanie trahit unilatéralement l’accord du cessez-le-feu et passa à l’attaque armée contre Israël, ce qui représenta UN ACTE D’AGRESSION SANS ÉQUIVOQUE.
      L’action de défense israélienne permit à Israël de prendre possession de tout Jérusalem qui, maintenant, est réunifiée. La Jordanie, l’occupant illégal de Jérusalem-Est, fut battu et Israël, dont les mesures de défense étaient absolument légitimes, combla le vide de la souveraineté à Jérusalem-Est, méconnue en 1948.

      Mensonge 7
      « Notre peuple continuera sa résistance populaire et pacifique à l’occupation Israélienne, ses implantations et sa politique d’Apartheid”.

      En fait, les Palestiniens ne font pas du terrorisme, ils font de la Résistance.
      Tuer des civils même des bébés pendant leur sommeil, cela s’appelle de la résistance
      L’ambassadeur de l’OLP aux Etats Unis, Maen Arekat, a dit lors d’une réunion avec des reporters aux Etats Unis que le futur état palestinien, dont les palestiniens espèrent que l’assemblée de l’ONU reconnaitrait l’indépendance dans le courant du mois, doit être vide de juifs. ” c’est-à-dire « Judenrein » comme au temps de l’Allemagne nazie.

      Mensonge 8
      « En 1974, notre regretté Yasser Arafat est venu ici afin d’assurer l’assemblée generale de notre volonté de poursuite de paix, exhortant les Nations Unies de réaliser les droits nationaux inaliénables du peuple palestinien », en déclarant:
      “Ne laissez pas le rameau d’olivier tomber de ma main.”

      Arafat a été responsable de la mort d’innombrables personnes même après qu’il a fait cette déclaration.
      Pourtant, Abbas le considère comme un héros

      Mensonge 9
      “Lorsque nous avons adopté ce programme, nous avons fait un pas très pénible et douloureux pour chacun de nous, plus spécialement ceux comme moi qui ont été forcé de quitter leur maison, leur ville et leur village »…
      En fait, Abbas a lui même admis que sa famille est partie volontairement et n’a jamais vu un seul soldat Israélien.

      Mensonge 10

      “L’OLP et le peuple Palestinien adhérent au renoncement à la violence, rejettent et condamnent le terrorisme sous toutes ses formes”

      Oui, mais à cet instant précis l’OLP vient de s’unifier avec le Hamas qui continue ces attaques de roquettes sur les populations civiles d’Israël et a ouvertement déclaré d’annihiler Israël.

      Pas un seul mot du Hamas dans tout son discours.
      Et ils sont supposés être ses partenaires

    • maguy myriam on 28 septembre, 2011

      Nous devons garder confiance que plus les choses semblent aller au plus mal, elles sont entre les mains d’Hachem et tourneront au mieux pour le peuple juif. Surtout ne pas désespérer. Les apparences cachent une réalité qu’il est un devoir d’entrevoir malgré tout. C’est là le défi de notre histoire. Croire qu’un Bien immense se cache derrière les apparences terrifiances. Une grande lumière se cache dans l’obscurité des mensonges que nous voyons autour de nous.

      Pour le moment, en cette veille de Rosh Hachana, nous n’avons qu’une seule chose à faire : rétablir le règne d’Hachem dans le monde, accepter sa royauté, accepter d’être son ambassadeur et son porte-parole sur terre. Accepter d’être ses enfants, un peuple saint, une dynastie de prêtres.

      Puisse cette nouvelle année marquer le début de notre Délivrance tant attendue, sur la Terre d’Israël réunifiée.

    • ALBERT ROSSA on 2 octobre, 2011

      A quoi sert donc l’Organisation des Nations Unies ?
      A pas grand chose me direz-vous ,mise à part à servir de décor dans un film d’Alfred HITCHCOCK(La Mort aux trousses),je ne vois pas concrètement ce qu’elle apporte au monde,surtout depuis la chute du mur de Berlin.
      Faire constater par les « observateurs » de l’ONU,qu’un pays en bombarde un autre ,et d’organiser une réunion d’urgence (3 ou 4 jours après l’agression-pendant ce temps là ,des innocents meurent) , pour savoir qui est le méchant,et qui est le gentil,et que c’est pas bien,et que si ça continu,on va envoyer des gars ,avec des casques bleus ciel avec tout leurs barda,pour filmer jour et nuit les protagonistes,ça sert vraiment à quoi?.
      Surtout lorsque de temps en temps,pour faire plaisir aux médias de la planète ,on invite un gars à la tribune, qui en a marre d’être tout le temps accusé de « méchant »,et qui pense qu’il serait peut-être temps de penser qu’il est ,en fin de compte le « gentil »,pourvu qu’il y ait quelques cons dans l’assistance ,qui ne comprennent rien à son histoire ,mais qui sont d’accord avec lui,parce qu’ils ont un compte dans la même banque.

      Nous sommes témoins depuis quelques mois de la « révolution Arabe »(Magheb et Proche-Orient),à savoir ,des tentatives de renversement de pouvoir dans des pays comme la Tunisie , l’Egypte ,le Barheïn , la Syrie ,la Lybie , le Yémen ,qui ont été des « surprises » que personne n’attendaient .Sans compter les « échauffourées » en Algérie et au Maroc ,vite réprimées , »manu militari »(mais les marmites ne sont pas éteintes).
      Le Soudan,la Jordanie et l’Iran ont également connus des manifestations.
      Je pose la question : le fait que Mr ABBAS désire la création d’un nouvel Etat Arabe en Palestine , n’est-elle pas une manoeuvre de diversion,pour faire oublier à son peuple ( qui crève de faim ,entres autres ),qu’il ne faut pas que certains pensent à se révolter contre lui, de peur de découvrir que ses coffres-forts ,sont (pardonnez-moi l’expression)remplis à ras la gueule de billets ou de lingots d’or ,et qu’avec ça , la vie serait bien meilleure,avec son voisin ISRAËL….

    • 'Ofek 'Enayim on 11 octobre, 2011

      @ Itzh’ak : Peux-tu, par exemple, nous dire où nous mentirions, par hasard, u alors est-ce juste une supposition gratuite de ce qui te semblerait logique et impartial, une supposition en somme d’une personne connaissant trop peu l’Histoire du conflit, n’étant que peu documentée, privilégiant une ligne médiane qu’elle estime plus juste parce qu’elle n’a pas toutes les connaissances nécessaire pour se positionner ?

    • 'Ofek 'Enayim on 14 octobre, 2011

      A Itzh’ak,

      C’est à mon tour de m’excuser, car je n’avais pas lu ta réponse avant tout de suite.

      Tu t’y connais peut-être à fond dans le conflit, mais apparemment pas assez pour répondre à ma simple question. Dommage…

    • 'Ofek 'Enayim on 16 octobre, 2011

      C’est bien ce que je disais, tu ne connais pas ton dossier :

      Tout d’abord le gouvernement Netanyahou a gelé les constructions pendant 10 mois afin de permettre la reprise des négociations. 10 mois pendant lesquelles l’Autorité Palestinienne a refusé de revenir à la table des négociations refusant les négociations directes avec Israël. Ce n’est que le 10ème mois qu’elle a, finalement, accepté mais c’était pour claquer la porte dès qu’Israël a évoqué deux Etats pour deux peuples (ceci impliquant la reconnaissance de l’Etat juif).

      Ensuite, il ne s’agit pas de colonisation. Tu devrais te renseigner sur la définition de ce mot et sur l’Histoire (laïque et juridique) de notre pays, si tu l’avais fait tu ne pourrais pas employer ces mots d’une malhonnêteté affligeante. Le mot « colonisation » ne s’applique absolument pas à Israël ni d’un point de vue historique ni d’un point de vue juridique. La colonisation dans ce pays est arabe, Itsh’ak. Pas juive.

      D’ailleurs « colonisation » ou « terrain conquis » vis-à-vis de qui ? Il n’existait pas d’Etat de Palestine à qui appartenaient ces terrains et il n’a jamais existé une autorité à qui ils appartenaient avant l’Etat d’Israël, en dehors des empires coloniaux que furent l’empire ottoman, après lui, la Grande Bretagne, et avant lui, d’autres empires coloniaux (cf. les différente conquêtes). La présence juive sur cette terre a été permanente et très largement majoritaire selon tous les documents historiques existants (bien que très fortement réduite après la destruction du 1er, puis du 2nd temple).

      Les Arabes que l’on appelle aujourd’hui « les Palestiniens », proviennent en réalité en grande majorité d’Egypte, de Syrie, d’Arabie, etc. Et n’ont aucun lien historique avec cette terre, qui était au 18ème un vaste désert de pierres (Sud et centre du pays), de sable (un peu plus au nord – Tel Aviv et ses environs- ) et une région marécageuse au Nord où l’on mourrait de la malaria (Galilée). Certains membres de ma famille en sont d’ailleurs morts.

      Les Arabes sont très majoritairement arrivés au début du 20ème siècle, provenant des pays cités plus haut, attirés par l’explosion économique générés par les pionniers juifs d’Europe qui avaient rejoint leurs frères qui sont parvenus à se maintenir malgré la destruction du 1er, puis du 2nd Temple à la moitié du 19è siècle.

      Le terme, et la notion qu’il implique, de « colonisation » pour parler d’Israël provient directement et uniquement de la propagande arabe voulant justifier, par là, sa conquête d’Israël, le vol de ce pays, et le fait d’en chasser les Juifs en les jetant à la mer, les motivations pan-islamiques et pan-arabique des pays arabo-musulmans ne laissant aucune place aux Juifs dans la région, sauf comme sujet assujetti sous domination musulmane (la dhima). Les termes de « colonisation », « colonies », « colonisateurs » et les notions qu’ils impliquent ne répondent à aucune réalité historique ou juridique et émanent directement de la propagande arabe moyen-orientale et sont repris par la France qui tient à entretenir les accords pétroliers et capitalistes juteux avec ces mêmes pays (les autres pays parlent de settlements, ce qui signifie « établissements », « points de peuplement », « implantations », etc. Le mot anglais désignant explicitement une colonie (dans le sens colonisateur) est le mot « colony », qui n’est jamais employé pour désigner Israël.

      Une colonie, c’est une délégation d’une puissance étrangère qui prend possession d’un pays pour le compte de cette puissance étrangère. Nous ne sommes pas étrangers sur notre terre, nous en sommes même le peuple d’origine, en dehors des Kena’ani (les Cananéens) et les Philistins (qui n’ont rien à voir avec les Palestiniens) qui sont des peuples qui n’existent plus aujourd’hui, qui se sont éteints longtemps avant l’ère grégorienne. Nous sommes le peuple qui, historiquement et juridiquement, a un droit fondamental sur cette terre, nous sommes celui qui y est le plus légitime (toujours historiquement et juridiquement).

      D’ailleurs, sais-tu pourquoi nous nous appelons « Juifs » (« Jude » en allemand, Jew » en anglais, « yəhudi » en azeri, « Judu » en basque, « Jødiske » en danois, « Juudi » en estonien, « Yahudi » en indonesien, « Giúdach » en irlandais, « Yahudi » en malaisien, « Joodse » en néerlandais, « Jødiske » en norvégien, « Judaico » en portuguais, « judovske » en slovène, « Wayahudi » en swahili, « Yahudi » en turc », « Yahudi » en arabe et « Yehudi » en hébreu), pourquoi parle-t-on de « judaïsme », de « judaïque », etc ? ? Parce que nous venons du Royaume de Judée. qui est l’un des royaumes hébreu avec le Royaume d’Israël. « Judée », « Yehuda » en hébreu. « Judée », cette même région pour laquelle tu traites les Juifs de colonisateurs…

      En dehors des différents empires coloniaux cités plus haut qui ont eu autorité sur cette terre, il y a eu ensuite le royaume de Jordanie (créé au 20è siècle (1922) par les Britanniques en amputant 77% de la Palestine mandataire pour la donner au pouvoir hachémite d’arabie saoudite en la personne du frère du roi Abadallah d’Arabie. La Jordanie, ou plutôt la Transjordanie, comme elle fut nommée à l’époque, a tenté de coloniser les 23 % restant de la Palestine mandataire pour y exterminer tous les Juifs, ce fut une guerre d’extermination qui a mobilisé contre le tout jeune Etat d’Israël 5 armées arabes (l’armée transjordanienne, l’armée égyptienne, l’armée syrienne, l’armée libanaise et l’armée irakienne). Cinq contre un. Israël a gagné. La Transjordanie a occupé la Judée-Samarie et la moitié de Jérusalem de 1948 à 1967 où elle fut libérée par Israël. C’est cette libération que tu appelles « colonisation ». Comme novlangue, on ne fait pas mieux !

      Tu reprends donc à ton compte les mots « colons », « colonisateurs » et « colonie » qui sont ceux employés par la France et les pays arabes pour délégitimer Israël. Sauff que pour les Arabes, les « colonies » vont du Jourdain à la mer. Tout Israël est, à leurs yeux, une colonie et doit être détruit. Mais ton discours émane du leur (bien que faisant un petit crochet par la France).

    • 'Ofek 'Enayim on 16 octobre, 2011

      Tout ce que j’ai écrit est 100% vérifiable historiquement et juridiquement. Il ne s’agit donc pas de mensonges ou de propagande mais de faits. Je ne peux hélas pas dire la même chose des propos relevant de la position que tu défends…

    • 'Ofek 'Enayim on 17 octobre, 2011

      LOL ! Tu fais comme tous les antisionistes : tu a une figure adulée et tu cites toujours la même. Ma mère, ses figures préférées sont celles de Shlomo Sand, celle de Gideon Levy et celle Amos Gitai. A chaque fois que nous discutons, elle ne fait que les paraphraser, exactement comme toi, tu fais avec Lebowitz. Ce qui est amusant avec les antisionistes, c’est qu’ils agissent tous rigoureusement de la même façon, ça les rend tellement prévisibles !

      Je vais d’abord tenter de décontracter le débat en soulignant l’élément positif de ton commentaire « L’avis supérieur est la volonté de paix ». Là-dessus, nous sommes tous d’accord et contrairement à ce que tu imagines dans le prisme de ta perception binaire des choses, il n’est pas un Israélien ou un Juif qui ne veuille la paix. La différence entre les gens comme toi et les gens comme moi, c’est que les gens comme toi sont convaincus que l’on peut marcher sur un pied et que l’on doit faire la paix tout de suite, céder à toutes les revendications arabes serait, à leurs yeux, le moyen d’y parvenir le plus rapidement car Israël montrerait, en agissant ainsi, sa bonne volonté. Cette position n’est absolument plus crédible depuis que la supercherie des accords d’Oslo a été découverte (Israël a fait d’énormes concessions et les Arabes n’en ont fait aucune. L’OLP n’a toujours pas retiré de sa charte les appels à la destruction d’Israël, ce qui est une indication très claire sur les dispositions des Arabes vis-à-vis de la paix), depuis les déclarations officielles nombreuses d’Arafat dans les médias arabes et ses comparses de l’OLP puis du Fata’h, depuis le gouvernement Olmert avait cédé à TOUTES les revendications arabes, mais Arafat a tout de même refusé, depuis l’absence totale de condamnation par les représentants palestiniens de la profanation des lieux saint juifs, comme le Kever Yossef, depuis la 1ère puis la seconde Intifada, depuis le désengagement de Gaza qui n’a apporté pas la moindre paix ni la moindre sécurité, mais n’a fait que renforcer la détermination des Arabes à détruire Israël et leur haine de celui-ci, pensant la victoire considérablement plus proche, depuis Internet et des sites comme PalWatch ou MEMRI, où l’on sait tout ce qui est dit par les Arabes et tous leur rêves de génocidaires et de conquête de tout Israël, depuis la main tendue par Netanyahou à l’ONU le jour de son discours et qui a toujours été rejetée par Abbas, comme toutes les mains israéliennes tendues au Arabes depuis 1948, depuis la démarche unilatérale d’Abbas à l’ONU. Bref, tes positions sont des positions naïves. Je n’en voudrais pas aux gens comme toi s’ils ne mettaient en péril que leur propre sécurité, l’ennui c’est qu’ils mettent en péril la sécurité de la nation toute entière, des Juifs en Israël comme en diaspora, alors tes idées ne sont plus seulement naïves et jolies, elles ne se limitent pas à t’exposer à un suicide, mais elles favorise le réalisation du projet génocidaire de nos voisins. Elles ne sont donc pas juste suicidaire et teintées de chimères, elles sont meurtrières. Et ne me parle pas de « stigmatisation » ou de « tentations accusatrices », car ce sont bien plutôt toi et tes amis qui nous stigmatisez et qui nous accusez de manière permanente de tous les maux de la planète.

      J’ai parlé des gens comme toi. Les gens comme moi souhaitent la paix plus que tout, mais pas au détriment de la sécurité. Aucun Etat au monde ne peut, ni n’a le droit, de mettre en danger sa population pour atteindre n objectif qui ne repose sur aucune garantie concrète.

      Tu parles des pleurs, des mères en larme, entends-tu les nôtres ou le conduit auditif souffre de quelques défaillances qui ne te permettent que d’entendre ceux des familles arabes ? Tu parles du couvre-feu, mais crois-tu qu’il est là pour le fun ou qu’il est là pour protéger la population israélienne d’attaques sanglantes dont elle a déjà été la cible avant ce couvre feu. Tu parles de restitution des territoires mais à qui ? Aux Arabes, alors que ces mêmes territoires ne leur appartenaient pas, sont israéliens de manière parfaitement légitime tant au niveau moral, qu’au niveau juridique et au niveau commercial (car des terrains et des maisons ont été acheté par les Juifs, notamment par les Loubavitch et par le KKL, à des propriétaires arabes). « Restitution », comme si c’était nous qui avions pris. « Colonisation » comme si c’était nous les voleurs !

      Tu parles de la souffrance des Arabes sous l’empire ottoman, mais qu’ils s’en prennent à la Turquie. Ce n’est pas parce que l’empire ottoman les a fait souffrir que nous devons mourir !

      Tu parles du Sinaï que nous avons rendus, mais nous l’avons fait en contrepartie d’un accord de paix stipulant la renonciation de l’Egypte à détruire Israël et la reconnaissance de l’Etat d’Israël. Dans les faits, ça n’a pas été parfaitement appliqué mais l’accord était signé et l’Egypte s’est tenu à cet accord jusqu’aujourd’hui, bien que certains Arabes d’Egypte veuillent son abrogation. Les Arabes de l’ancienne Palestine mandataire ne sont, pour la plupart pas originaires de cette terre et la veulent du Jourdain à la mer (ça veut bien dire ce que ça veut dire !). Si tu souhaites tant la paix maintenant, sans condition, sans garantie, sans rien, va voir les Arabes et dis leur. Tanne-les avec ton idée absurde et nous verrons si eux sont disposés à la paix. Nous verrons s’ils acceptent de reconnaître l’Etat juif d’Israël et s’ils sont prêts à faire des concessions pour l’avoir, nous verrons s’ils renoncent définitivement à la destruction de l’Etat d’Israël et à l’anéantissement des Juifs !

      Tu parles de Yigal Amir (dont tu ne connais même pas le nom, c’est dire le peu que tu connais d’Israël et de son Histoire !), c’est celui qui a assassiné Rabbin. Tu dis qu’il a des admirateurs… Mais tu racontes n’importe quoi !!! Tu démontre une nouvelle fois la vacuité abyssale de tes connaissances sur Israël. Personne n’admire le geste de Yigal Amir, personne de l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite israélienne. Ce que tu prétends est un mensonge absolument scandaleux ! Dire cela est (excuse-moi, mais je te le dis franco) d’une imbécilité crasse.

      Tu parles de la bonne entente entre Arabes et Juifs en 1917, oui, parce que les plus tarés comme ‘Husseyni et Nasser n’avaient pas encore mobilisé les foules par leur haine hébrophobe et meurtrière. Mais aujourd’hui, qui fait la fête et s’offre des friandises, et des concerts de klakson dès qu’une famille juive se fait massacrer à Itamar, dès qu’un Juif est lynché et jeté par la fenêtre d’un immeuble en YeSha ? Qui laisse exploser sa joie quand des soldats de Tsahal se font lyncher sur un paquebot turc ? Qui ? Qui ? Itsh’ak ? Et ce sont à ces gens que tu voudrais que nous fassions une confiance aveugle sans la moindre prudence ? C’est ridicule, et je le redis, c’est meurtrier ! A mon souvenir, nous n’avons jamais fêté la mort de nos ennemis. Nos ennemis célèbre la nôtre dans la joie et l’allégresse.
      Je ne vois vraiment pas pourquoi tu te scandalises de l’assassinat de Rabbin, tu es prêt à préparer cela puissance 10 pour des millions de nos frères.

      C’est marrant que tu définisses Lieberman comme sournois alors que tout le monde, et notamment tes amis, lui reprochent justement son franc parler.

      PS : merci de t’abstenir de réécrire l’Histoire à l’avenir. Ne serait-ce que par respect pour toi-même.

    • 'Ofek 'Enayim on 18 octobre, 2011

      Edit : Qui ? Qui, Itsh’ak ?

    • 'Ofek 'Enayim on 20 octobre, 2011

      Itzh’ak, tu as fait plus fort que dans tes commentaires précédents : en une ligne ou en un simple petit paragraphe, tu as réussi à démontrer toute ta mauvaise foi (alors qu’avant tu tentais de les dissimuler dans de nombreux paragraphes. Version courte, donc. Bravo pour ton esprit de synthèse. En passant, je ne t’ai pas traité de fasciste ni de facho.

      Apparemment, tu n’aimes pas être contredit, ou alors tu joues les offusqués pour ne pas avoir à répondre aux questions essentielles que je soulève, comme par exemple la nécessité incontournable d’obtenir des garanties de sécurité pour avancer vers la paix au lieu de tout céder en espérant que la paix viendra ensuite. Je réalise que tu te défiles également sur l’absurdité et le manque de crédibilité de ta position après les innombrables preuves, depuis les accords d’Oslo au moins, des très mauvaises dispositions, absolument pas pacifistes, des Palestiniens, je vois que tu évites le dialogue que tu quittes dès que les questions deviennent trop concrètes et tu te réfugies dans la posture de l’offusqué, l’insulté, qui n’est ni de droite ni de gauche et qui, je cite, s’en fout (!!!). Nous parlons bien de la sécurité d’Israël, de notre peuple, de la paix qui implique notre peuple, bref, de notre peuple et toi, tu t’en fous. Tu trouves de bonnes idées à droite et à gauche mais tu ne cites jamais lesquelles en dehors d’arrêter de faire, je cite, « des colonies », de « rendre » tel ou tel territoire, de faire la paix sans la moindre garantie de sécurité. Bref, tu adoptes une attitude sectaire et bornée, tout en prétendant que c’est moi qui l’ai afin de pouvoir mieux justifier ton refus de débattre. Mon tort est d’être sûr mes positions, il faudrait que je sois plus maléable, que je te dise « Ah, oui, c’est vrai, tu as raison Itzh’ak. » sans discuter et que je passe sous silence l’infondé, l’absurdité et la gravité de tes propos. Tu n’as pas du aller souvent en Israël,ou si tu as été en Israël, tu as du y être bien malheureux, les Israéliens débattent beaucoup et chacun est sûr de ses positions . Pourtant, personne ne se ferme, et personne ne traite l’autre d’ « horizon borné ». Tu es bien un Français, tu agis bien plus à leur manière qu’à la manière israélienne.

      Allez, je te laisse dans la tranquille position qui est la tienne reprochant à ton interlocuteur tes propres défauts afin de ne pas en déroger et pouvoir ainsi t’enfermer dans ta coquille sans avoir l’air de l’avoir voulu. Pas très honnête ni très courageux comme procédé, mais bon… ce n’est pas mon problème, c’est seulement mon avis. Ce problème, c’est le tien et c’est à toi de voir avec ta conscience.

    • 'Ofek 'Enayim on 20 octobre, 2011

      NB : Je sais où se trouve Beer Sheva’, je te remercie. Mais comme tu considères que les territoires sont des colonies, je m’adaptais à ton langage, à ta perception erronée concernant Israël pour comprendre le point de vue que tu tentais de développer et y répondre. Navré que tu aies décidé de jouer ainsi sur plusieurs tableaux pour tenter, à défaut de savoir répondre aux questions et aux informations concrètes qui te sont dites, de tenter de ridiculiser ton interlocuteur. C’est bas et malhonnête.

    Laisser un commentaire


Municipales Trévoux 2008 |
la marianeland |
Rognacpourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement Républicain Français
| Municipales à Périgueux ? E...
| Michel TAMISIER - SAINT-YRI...