• 6 janvier 2013 - Par bernarddarmon

    La pensée dominante parmi les juifs francophones se radicalise dangereusement de jour en jour.
    Ceux qui émettent des critiques sur les décisions politiques israéliennes sont immédiatement étiquetés de doux rêveurs gauchistes intellos s’ils sont juifs, et simplement antisioniste- antisémites s’ils ne sont pas juifs. Le dialogue n’est plus toléré. Il est empêché avec la sempiternelle menace d’être un traître ou un anti-juif.
    La situation en France:
    De nombreux intellectuels juifs français se positionnent sur un terrain miné lorsqu’ils expliquent que la France ne serait plus un Etat où les juifs ont leur place. Chaque croix gammée taguée sur un mur fait l’objet de communiqués enflammés et de condamnations, comme si nous pouvions empêcher les provocations de décérébrés.
    Les Juifs francophones d’Israël sont devenus les maîtres à penser des Juifs de France et ce n’est pas anodin. Leur objectif clairement avoué est de prouver aux Juifs qu’il n’est plus possible de vivre en France compte tenu d’une déferlante  antisémite islamiste. Israël, Etat refuge pour les juifs attend avec impatience les prochains immigrants. Cette dialectique fait son chemin et alimente les théories nationalistes exacerbées d’un pays en pleine crise. Sur des sites juifs ou pro-israéliens francophones les articles islamophobes vont au-delà de ce que l’on peut lire sur le site du Front National.
    Faire peur, c’est le leitmotiv et ceux qui refusent d’entrer dans le moule sont d’affreux gauchistes.
    Dénoncer l’islamisme radical est bien entendu une priorité, mais cette dénonciation ne saurait être productive si elle n’est pas accompagnée d’une ouverture et d’un dialogue avec ces musulmans qui ne se reconnaissent pas dans les valeurs du djihad armé.  Nous juifs ne sommes-nous pas les premiers à être victimes d’amalgames ? On connait ça par cœur : Un voleur, ou un escroc est arrêté, s’il est juif, c’est son identité juive qui l’aura incité à son travers. Devrions-nous tomber aussi bas que nos ennemis ? 
    La France n’est pas un pays antisémite. La France est l’un des Etats au monde dont la législation est la plus sévère contre le racisme et l’antisémitisme.
    La lutte contre l’antisémitisme ne passe pas par l’exacerbation de la paranoïa.

    Au sujet de la politique en Israël:
    Les mêmes vendeurs de peur n’hésitent plus à désigner les traitres. Pas moins que l’actuel Président Shimon Perez, un ancien premier ministre, ou une ancienne ministre des affaires étrangères. Est-ce acceptable ?
    Sont-ils d’affreux gauchistes, tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les manœuvres politiciennes de Benjamin Netanyahou et ses colistiers du parti de Lieberman ?
    Est-il possible à la veille d’une élection de donner son avis sur la politique d’un gouvernement qui demande une reconduction de son mandat ?
    Quelles qualités particulières ont ces procureurs pour jeter l’anathème sur tous ceux qui pensent autrement ?
    Pour que chacun comprenne la bêtise de cette propagande extrémiste, vous trouverez plus bas quelques noms de ces affreux gauchistes :
    Amnon Lipsik-Shahak, l’un des soldats les plus décorés de l’Etat d’Israël, ancien ministre, ancien chef d’Etat Major  vient de mourir à l’âge de 68 ans. Il a eu en ligne le premier ministre Benjamin Netanyahou quelques jours avant son décès et l’a exhorté  à modifier sa politique et à s’engager sur la voie de la Paix. Il avait signé en 2008 l’appel du groupe de pression J Street.
    Ephraïm Halevy qui fut Directeur du Mossad entre 1998 et 2002 et qui est aujourd’hui un partisan d’un accord avec le Hamas.
    Meïr Dagan qui fut Directeur du Mossad entre 2002 et 2010 et qui s’est déclaré contre une attaque de l’Iran, et pour des pourparlers de Paix avec les Palestiniens.
    Yuval Diskin, l’ancien chef du Shin-Beth (la sécurité intérieure) a lui aussi pris publiquement des positions très tranchées contre Benjamin Netanyahou à propos de ses menaces contre l’Iran. « Il s’est interrogé en avril dernier : « Comment peut-on avoir confiance en des dirigeants politiques qui se fondent sur des sentiments messianiques pour prendre leurs décisions ? », et qui trompent l’opinion mondiale en affirmant qu’une attaque israélienne pourrait interrompre le programme nucléaire iranien.
    Vous l’aurez compris, mon propos n’est pas de donner ou pas des satisfécits à l’un ou l’autre des deux camps. D’autant qu’il est probable qu’après les élections nous retrouvions au sein du gouvernement israélien une coalition élargie de droite à gauche.

    Il s’agit de mettre en garde sur les effets pervers de la censure et de l’anathème.
    Il règne un climat d’intolérance et de radicalisation insupportable, qui,  in fine ne servira que la cause des pires de nos détracteurs.  
    Bernard Darmon

  • 4 commentaires à “Juifs de France : Attention Danger !”

    • CHEMOUL on 8 janvier, 2013

      De la Mesure, de l’Intelligence, de la Tolérance, et de la Justice, mais aussi de la Vigilance, doivent nous guider.

      Sommes nous maintenant à ce point éloignés des fondements mêmes de nos traditions religieuses pour ne pas mettre en accord nos pensées et nos actes ?

      La Paix est un tel pari que cela vaut bien quelques efforts et convictions pour y parvenir.

      Il est toujours bon de réfléchir à nos réelles motivations et aux moyens que nous utilisons pour y parvenir…

      Bonne année civile à tous, Jacques

    • joëlle on 9 janvier, 2013

      Avez-vous lu les commentaires sous votre article « Demain je sortirai avec une kippa »?
      quand on les lit, on se dit que « la France ne serait plus un Etat où les juifs ont leur place.  »
      Moi aussi, en sortant de la synagogue, je vérifie que mes garçons ont enlevé leur kippa.
      je ne trouve pas ça normal!
      Si je trouvais ça normal, c’est là que je m’inquièterais sur mon niveau d’assimilation.

    • bernarddarmon on 9 janvier, 2013

      Moi aussi je retire ma kippa en sortant de la synagogue. Je ne suis pas suffisamment religieux pour éprouver le besoin de la garder.
      Je comprends également l’inquiétude qui peut être la vôtre vis-à-vis de vos enfants.
      Si vous ressentez un risque physique pour votre famille en France, vous pouvez effectivement faire vos valises et partir, mais je pense que c’est totalement exagéré.
      Des milliers de juifs circulent à Paris tous les jours avec kippot et barbes et je n’ai pas le sentiment qu’il y ait plus d’agressions que lors des années 70 ou 80. Il a pourtant beaucoup plus de juifs portant Kippa aujourd’hui.
      Je suis souvent dans le 18éme ou le 19éme, quartiers de forte mixité, et je vois quotidiennement des juifs identifiables vaquer à leurs occupations. Je n’ai jamais été témoin d’une agression.
      J’ai fréquenté plus de 20 ans la synagogue des 3 bornes dans le 11éme, qui est 200m d’une mosquée très fréquentée, et de nombreux fidèles sortent coiffés de leur kippa, tsit-tsit au vent. Je n’ai JAMAIS entendu parler d’une quelconque agression.
      Il n’y a jamais eu à Paris autant de synagogues, épiceries cacher, restaurants cacher, et c’est bien ainsi. C’est parce qu’il y a une demande.

      Ceci dit, les risques existent et il faut les combattre sans créer un climat de psychose.
      La lutte contre les préjugés et contre la bêtise humaine sera toujours au centre de mon action.
      Dans cet article sur la kippa, je disais justement que n’importe quel être humain doit être respecté pour ce qu’il est. Il arrive aussi et vous le savez que des noirs, des musulmans, des homos, soient agressés arbitrairement. Il arrive aussi que des blancs soient agressés.
      J’ajoute pour finir que l’antisémitisme est la racine de tous les préjugés et la racine de la haine à cause d’une différence. C’est ce qui me pousse à penser que nous ne devons pas tomber dans les travers de cette maladie.

    • Albert ROSSA on 9 janvier, 2013

      J’habite le XVIIIème arrondissement de PARIS ( Quartier de La Chapelle ) depuis 50 ans ,cela veut dire que je connais « un peu »‘ le sujet du mélange des nations .
      Je croise tout les jours dans les rues de la capitale , des Européens , des Africains , des Asiatiques , peut-être moins d’Américains ( nord ou sud, il faut aller vers le XVI ème ) , et peut-être également moins d’Océaniens .Ceci étant dit , il va de soit que toutes les religions sont représentées,en rappelant que ,pour ceux qui sont fâchés avec la géographie depuis l’école , les pays du golfe Persique et Israel figurent en Asie ).
      Lorsque je passe devant une patisserie Casher ( dans le IV ème arrondissement par exemple ) ou devant une boucherie Hallal ( dans le X ème ) , cela ne me choque pas ,n’y ne m’a jamais vraiment choqué .
      Aujourd’hui , ce qui me choque , c’est de voir sur certaines enseignes de commercants mentionnant la religion d’appartenance , comme par exemple :  » Boucherie Musulmane  » ( dans mon quartier par exemple ) , alors que je n’ai jamais vu une enseigne marquée  » Boulangerie Juive  » ou  » Pharmacie Chrétienne  » ( je suis Chrétien ) .
      Notre pays a toujours été tolérant , mais là , je ne comprends pas .Je suis étonné que l’exécutif ne légifère pas à ce sujet ……..

    Laisser un commentaire


Municipales Trévoux 2008 |
la marianeland |
Rognacpourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement Républicain Français
| Municipales à Périgueux ? E...
| Michel TAMISIER - SAINT-YRI...