• 13 décembre 2014 - Par bernarddarmon

    Ceux qu’on appelle les représentants des Juifs de France ont tout fait pour convaincre les parlementaires de ne pas voter le texte pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine.
    A l’instar de leur mentor  Benjamin Netanyahou et de son porte voix francophone Meyer Habib, d’un côté ils font semblant de vouloir deux Etats pour la Paix, et de l’autre ils agissent pour que ça n’arrive jamais.
    Quand on comprend le manège, l’absurdité des arguments ne laisse aucune place aux doutes.
    Pour ma part aucune ambiguité, je suis contre la solution à deux Etats et je l’explique.
    Ils se sont succédé dans les Media, et ont appelé à manifester à deux reprises devant l’Assemblée Nationale contre le projet. Ridicule mobilisation qui a rassemblé une fois 200 personnes et une autre fois 250 personnes. Preuve s’il en fallait une nouvelle, qu’ils ne représentent personne.
    Les deux chambres ont finalement  et logiquement voté  comme les Anglais, les Suédois, les Espagnols,  en faveur de la reconnaissance de la Palestine.
    Pouvait-il en être autrement quand la solution admise par presque tous est celle à deux Etats ?
    Cette gesticulation communautaire était-elle utile, si ce n’est pour laisser croire que les juifs de France étaient unanimes contre ce texte.  Bien sûr que non !
    Alors maintenant, ça gronde dans le bocal.
    Dans ce marécage communautariste, ceux qui veulent être calife à la place du calife critiquent le Président du CRIF, qui est selon eux responsable de ce qu’ils considèrent comme un camouflet à l’égard de Benjamin Netanyahou, le Patron.
    Celui qui dicte la doxa qui sera reprise par les pantins que les Media considèrent comme les représentants des Juifs de France.
    De son côté, le Président du CRIF pris au piège des plus intégristes de la droite israélienne, mais accroché à son poste ne lâche rien et répond :
    « Il faut serrer les rangs et éviter de se critiquer les uns les autres »

    Et pourtant ces messieurs les califes et leurs sbires qui voudraient prendre leur place feignent d’ignorer  qu’Il n’y a pas de représentants des Juifs de France !
    Ils  ne représentent qu’eux-mêmes et sont des incapables dangereux.
    Ils dirigent des associations qui ne regroupent que quelques dizaines de membres  qui  se cooptent depuis des dizaines d’années.
    Ils ne réussissent dans aucun de leurs objectifs affichés.
    La sacro-sainte lutte contre l’antisémitisme est leur principal fond de commerce.
    La montée de l’antisémitisme et la libération de la parole antisémite sont la première preuve de leur échec. Ils vous diront qu’ils n’y sont pour rien, que c’est la faute aux autres !
    La détérioration de l’image d’Israël, l’antisionisme militant toujours plus puissant et gagnant du terrain. C’est encore la faute aux autres !
    Toute personne qui émet des doutes sur les choix des dirigeants israéliens se voit ostracisée, déclarée traître s’il elle est juive et si elle ne l’est pas, se voit qualifiée d’antisémitisme.
    Pour eux, généraliser le qualificatif antisémite, le balancer à loisir à la face de tous, fait peut-être partie de leur lutte contre ce fléau.
    Plus personne à part les média complices ne prend au sérieux ces dirigeants communautaires.
    Ils sont raillés par tous les partis politiques, et parmi nombre de nos concitoyens, chacune de leur sortie médiatique est catastrophique pour l’image des Juifs de France.
    La banalisation de la Shoah, ils s’en émeuvent, mais chez « ces gens là »comme pour le reste, c’est la faute aux autres !
    Chacun comprend que les Juifs de France sont devenus la cible principale de l’agence juive comme « réservoir pour l’Alliah »,  un sentiment de peur parfaitement entretenu s’est répandu parmi mes coreligionnaires.
    Tout est prétexte pour que la soldatesque communautaire manipulant et manipulée par les officines gouvernementales israéliennes souffle sur les braises.
    Les Juifs de France inquiets quittent la France.
    C’est ça le sionisme : « Un Juif qui paie un autre juif pour pousser un troisième juif à immigrer en Israël »
    Fiers de leur travail, fiers de leur poste, très fiers d’eux-mêmes, les Roger, Charles, Michel, Joël, Claude, Meyer, Gilles, Bernard-Henri, Gil,  Edouard, Arnaud et les autres n’ont rien à se reprocher  et reprennent à foison la fameuse ritournelle égocentrique et paranoïaque qui fait les beaux jours de Netanyahou et Lieberman: On ne nous aime pas, c’est la faute aux autres.

    Comme leurs idoles en Israël, Ils ghettoïsent les juifs de France toujours plus, puis en appellent à la République qui serait en danger.
    Ces vilains « gentils » qui ne comprennent rien et qui ne nous aiment pas.
    Leur leitmotiv est de crier aux loups et de s’inquiéter du retour des « Heures sombres de notre Histoire ».
    Quand les autres disent « c’est la faute aux Juifs »,  eux répètent à tue-tête « c’est la faute aux autres ».
    Ils ne sont pas meilleurs que ceux qu’ils combattent.
    Ils sont irresponsables vous dis-je !

    Bernard Darmon

     

     

     

     

  • 8 commentaires à “Ils sont irresponsables vous dis-je !”

    • Maxime on 14 décembre, 2014

      Facile de critiquer, facile d’être spectateur, de ne rien faire et de tomber à bras raccourci sur tout ce qui bouge!
      J’ai connu de braves chefs de communautés qui vilipendaient les sionistes qui venaient au Maroc faire partir les Juifs vers Israël! Bien sur ces braves chefs de communautés ne risquaient pas grand chose dans leurs villas cossues, les 90% de leur fortune étaient ailleurs et ils avaient en permanence dans leurs coffres des billets d’avion open pour le cas où! Mais la populace, elle, il ne fallait pas qu’elle parte, il fallait qu’elle reste sous leur férule. L’expérience a montré qu’ils avaient mille fois raison de partir. Si eux ont souffert, leurs enfants et leurs petits enfants ont mille fois mieux réussi que si ils étaient restés au Maroc ou dans d’autres pays devenus hostiles. Je crains fort que cette situation se répète maintenant en France, et je ne jette pas la pierre à ceux qui s’en vont vous laissant seuls face au FN

    • bernarddarmon on 14 décembre, 2014

      Si je comprends bien votre commentaire, pour vous les dirigeants communautaires n’incitent pas suffisamment les juifs de France à partir. Dont acte! C’est votre avis.
      Pour vous la France d’aujourd’hui ne protège pas les Juifs.

      Pour vous, ces gens là que je n’ai pas élu, et qui parlent en mon nom, je n’aurais donc pas le droit de les critiquer????
      Quand à la critique, dont vous dites qu’elle est facile, je fais partie de ces gens qui assument leurs responsabilités. Quand on parle au nom des Juifs de France on devrait avoir la pudeur de ne pas sombrer dans la démagogie et éviter de parler au nom d’une petite partie d’entre eux.
      On devrait aussi assumer les échecs et ne pas les reporter systématiquement sur ces braves » gentils » qui sont décidément d’indécrottables antijuifs…

    • zeev on 14 décembre, 2014

      @maxime:
      « et je ne jette pas la pierre à ceux qui s’en vont vous laissant seuls face au FN »

      Lapsus ou erreur ?
      Il ne faut pas se tromper d’adversaire.
      A mon sens, l’ennemi ce sont les islamistes, et non le FN qui les combat.

    • zeev on 14 décembre, 2014

      @bernard darmon.
      A lire ton flinguage tout azimut des dirigeants communautaires, on peut légitimement se demander s’il n’en reste qu’un seul qui puisse trouver grâce à tes yeux.
      Si oui … qui ??
      Tu connais mon point de vue sur nos « représentants ».
      Mais bon, de là a tirer sur une ambulance…
      P.S lire ton billet depuis Israel, ça lui donne heu… comment dire.. une saveur vraiment différente.!!!

    • bernarddarmon on 14 décembre, 2014

      Le grand Rabbin de France est un représentant légitime du judaïsme français, puisqu’il parle au nom de la sagesse juive pluri millénaire.
      Tous ceux qui faisant de la politique politicienne (CRIF, BHL, UPJF, etc) parlent au nom des Juifs en Général ne sont pas légitimes puisque les Juifs ne sont pas un corps monolithique.
      Ils le sont d’autant moins lorsqu’ils ne représentent des associations sans membre et qu’ils ont des résultats détestables par rapport aux objectifs qu’ils affichent.
      Ils le sont encore moins lorsqu’ils servent les intérêts du premier ministre israélien qui ne représente que 15% du corps électoral israélien.
      BIBI, n’est pas le Président des Juifs même si il prétend l’être!

    • zeev on 14 décembre, 2014

      @bernard darmon,
      Bingo, oui le Grand Rabin de France est au dessus de la mêlée. La haut, tout la haut !!
      Que n’y avais-je pas pensé plus tôt!
      Et tout particulièrement Haim Korsia, qui se veut le Rav de tous les juifs, de toutes tendances, y compris pour le hiloni que je suis.

    • zeev on 15 décembre, 2014

      Dans la rubrique férocité des jugements sur les dirigeants « auto-proclamés » d’une communauté juive qui en fait n’existe pas, je crois que Veronique Chemla dépasse en cruauté et pertinence tout ce que j’ai pu entendre et lire jusqu’à présent.

      http://www.veroniquechemla.info/2014/03/ces-dirigeants-communautaires.html?m=1

      http://www.veroniquechemla.info/2014/05/gil-taieb-vice-president-du-crif-et-du.html?m=1

      http://www.veroniquechemla.info/2010/10/interview-de-bat-yeor-sur-son-livre.html?m=1

    • Tordjman on 17 décembre, 2014

      Je souscris entièrement a. L article de Bernard Darmon décidément véritable visionnaire

    Laisser un commentaire


Municipales Trévoux 2008 |
la marianeland |
Rognacpourtous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mouvement Républicain Français
| Municipales à Périgueux ? E...
| Michel TAMISIER - SAINT-YRI...